32ème Assemblée Générale de L’UNRP

 PONT A MOUSSON22 ET 23 MAI 2019

 

MEMBRES DE LA COMMISSION DES VOEUX ET RESOLUTIONS  

 

MALJEAN Jean-Pierre               Section ILE DE FRANCE   

BAILLY Daniel                            Section   NANTES & MAINE et LOIRE

JOHIER Jean                             Section ESSONNE

LOUCHE Guy                             Section  ISERE

FLEURY Patrick                         Section CORREZE

FEIEREISEN Jean-Marc            Section MOSELLE

                                                         

La commission a désigné comme Président Jean-Pierre MALJEAN et Jean JOHIER comme rapporteur.

 Motion des vœux et résolutions

 

Réunis à PONT A MOUSSON  à l’occasion de leur 32ème assemblée générale les 22 et 23mai 2019, les délégués UNRP ont examiné l’actualité, précisant   le cadre de l’action à entreprendre en finalisant leurs intentions pour la nouvelle mandature.

 Citoyen à part entière, chaque retraité doit continuer d’apprécier, de donner son opinion et d’agir sur tous les problèmes de société.

 Les délégués représentants de  l’UNRP solidaire de leurs collègues actifs sont indignés du nombre de suicides de policiers résultant de la situation politique, économique et sociale actuelle, ainsi que de la défaillance de la chaîne hiérarchique.

 L’UNRP s’associe toujours au deuil des familles touchées par ce drame.

 Les retraités apportent leurs compétences et leur disponibilité dans la vie sociale et politique, ils sont investis dans les différentes instances et associations

Les délégués rappellent que l’UNRP défend le principe d’une EUROPE sociale, démocratique et solidaire qui respecte la souveraineté des pays membres et de leurs institutions.

Vu le climat socio-économique tel qu’il est aujourd’hui, suscitant les pires inquiétudes,  opposant les citoyens les plus défavorisés à un mal vivre. Les forces de l’ordre sont devenues les boucs émissaires d’une politique incomprise.

 Nos délégués portent un regard attentif et sans concession sur les réformes annoncées en direction de nos concitoyens en général et des retraités en particulier.

Le principe majeur de fonctionnement de l’UNRP repose essentiellement sur le rassemblement du plus grand nombre au côté de leurs alliés du pôle  retraités de la fonction publique…

 L’UNRP veillera donc à ce que chaque  adhérent  se sente à l’aise dans la société. La solidarité intergénérationnelle doit répondre à un tel souhait.

 Avec   force et conviction, les délégués UNRP entendent continuer l’action en adoptant ce jour la motion des vœux et résolutions symbole de leurs légitimes revendications.

 Voici le déroulé de notre réflexion :

  1. La fonction publique
  2. Le pouvoir d’achat
  3. Les retraites et réversion
  4. La protection sociale
  5. La fiscalité
  6. La parité homme-femme
  7. Les anciens combattants
  8. Le relationnel et partenariats
  • La fonction publique

 Les délégués s’inquiètent de l’avenir de la Fonction Publique et  rappellent leur attachement aux statuts spéciaux et en particulier le statut spécial des fonctionnaires de police.

 Ils s’opposent à toute tentative de réforme  remettant en cause les dispositions de la loi du 28 septembre 1948 et de leur régime particulier de retraite édicté par la loi du 8 avril 1957.

 Le pouvoir d’achat

 Ils constatent la baisse constante de leur pouvoir d’achat, l’effritement du panier du retraité et l’accélération de l’augmentation des dépenses contraintes (loyer, chauffage, gaz, électricité, assurances…).

 Les retraites et réversions

 Actuellement, ils constatent que le gouvernement s’acharne sur la fiscalité imposée aux retraités « hausse de la CSG » « non indexation des retraites »  «projets de réforme sur les  pensions de réversion »et « non revalorisation des pensions en rapport avec la hausse du coût de la vie et de l’inflation  »

 Ils exigent l’annulation de la hausse de la CSG.

 Ils revendiquent avec force l’indexation des pensions de retraites sur les salaires et l’inflation.

 Ils s’opposeront à toutes atteintes ou modifications de la pension de réversion.

 La protection sociale

 Les délégués rappellent que le droit à la santé est inscrit dans la constitution.

 Ils dénoncent les déserts médicaux et la réforme qui favorisent une médecine à 2 vitesses et la dégradation de l’accès aux soins par l’intrusion croissante du secteur marchand dans le champ de la complémentaire santé.

 Ils exigent la prise en charge de  la perte d’autonomie à 100% par la sécurité sociale et l’ouverture d’un droit universel dans le cadre d’un grand service public de l’aide à l’autonomie.

 Pour les personnes en perte d’autonomie, la Loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement (dite loi A.S.V.) améliore leur prise en charge. Il est essentiel qu’elle soit intégralement appliquée et que le financement du risque « perte d’autonomie » soit sérieusement renforcé, afin de diminuer les restes à charge insupportables pour de nombreux retraités.

Toutefois, les délégués récusent toutes formes de recours sur le patrimoine et la succession.

La fin de vie n’est enfin plus un tabou. Après de nombreux débats, le projet de laisser partir les malades incurables dans la dignité avance. La proposition de loi sur la fin de vie a été adoptée le mardi 17 mars 2015 à l’Assemblée nationale.

Elle n’autorise cependant ni euthanasie ni suicide assisté, mais instaure un droit à une sédation « profonde et continue » jusqu’au décès pour les malades en phase terminale.

Dénoncent la situation alarmante des EHPAD insuffisamment défendue par l’Etat face à l’augmentation du nombre des personnes âgées  ou handicapées dans un contexte budgétaire et financier contraire à l’équité.

La parité homme-femme

 Dans le cadre des arrêts GRIESMAR, BARBER et LEONE, Les délégués condamnent la complicité des Tribunaux vis-à-vis de l’administration afin de bloquer toute décision lésant ainsi de nombreux ayant droits.

Les anciens combattants

Les délégués prennent acte de l’application de la loi de finance 2019 de la prise en compte des droits pour ceux ayant séjourné en AFN entre le 3 juillet 1962 et le 1° juillet 1964.

 Malgré ces résultats positifs, le monde combattant, via ses associations représentatives (AACRMI, UFACVG,FNAM) ont demandé l’annulation de la décision du Conseil d’Etat laquelle impose la non prise en compte du temps de stationnement en AFN, contrairement aux conflits antérieurs bafouant en cela l’article 36 de  la loi du 14/4/1924 instaurant l’égalité des droits entre les générations du feu.

Le relationnel et partenariats

Les délégués ici présents attestent de leur soutien à la politique associative prônée par leurs instances nationales en matière relationnelle.

 Ils confortent l’initiative d’entretenir les meilleures relations avec la direction générale de la police nationale et de la préfecture de police.

 Conformément aux textes en vigueur, ils demandent la présence d’une délégation de policiers en tenue aux obsèques de nos collègues décédés.

Ils réitèrent leur demande  au Ministre de l’Intérieur de favoriser dans tous les services de police l’affichage de l’information, de nos activités sur un tableau approprié.

Ils entendent demeurer fidèles et solidaires avec leurs partenaires du pôle de la fonction publique, de  «l’UNSA », « UNSA Retraités et UNSA Police », ainsi que les mutuelles «MGP» «INTERIALE» et «l’ANAS».

Sont soucieux de leur participation aux CDCA, de la CLAS des CDAS et de tous les organismes sociaux investis du concept de son identité et personne morale.

Conclusion :

Dans la conjoncture difficile actuelle, les délégués réunis en ces lieux ont clairement défini les orientations politiques de la nouvelle mandature de l’UNRP.

 Ils mandatent leurs instances nationales pour mener à bien auprès des pouvoirs publics le contenu de la charte de leurs légitimes revendications présentement consignées dans cette motion.

MOTION  SPECIALE INTERNE :

Les membres de la commission souhaitent remercier le président sortant,  l’ensemble des administrateurs, les correcteurs de la revue, les conseillers techniques sortants  pour le travail accompli.

Les délégués félicitent l’équipe « Lorraine » organisatrice pour son accueil chaleureux et son entier dévouement.

 Ils souhaitent longue route  à la nouvelle équipe mise en place ce jour, pour  qu’elle continue sur la voie tracée par ses prédécesseurs à faire rayonner l’UNRP.

 Jean JOHIER, secrétaire adjoint 91-

Mail : jjmj.johier@wanadoo.fr

 

Daniel BAILLY, section NANTES

Mail : daniel.bailly@neuf.fr

 

Alain RENE

Mail : alcatia@orange.fr

 

Patrick FLEURY

Mail : pf2409.pf@laposte.net

 

Jean-Pierre MALJEAN

Mail : maljean.jp@gmail.com

 

Jean-Marc FEIERREISEN

Mail : jeanmarcunrp57@yahoo.com

 

Guy LOUCHE

Mail : guy.louche104@gmail.com